Concertation sur la feuille de route régionale du Ségur numérique

La feuille de route régionale du Segur numérique se construit, plus de cent professionnels ont participé à la journée de concertation le 24 novembre à Carcassonne.

Comment réussir ensemble le Ségur numérique sur nos territoires au bénéfice des patients et des professionnels de santé ? L'Agence Régionale de Santé d'Occitanie prépare la feuille de route régionale. Une version de travail a été rédigée lors de deux ateliers de co-construction avec l'Assurance Maladie et le Groupement e-santé Occitanie, les 8 et 21 octobre.

La troisème étape a été franchie le 24 novembre, lors d'une journée de concertation régionale avec l'ensemble des acteurs de l'écosystème, qu'ils soient institutionnels ou professionnels oeuvrant pour l'offre de soins : professionnels de santé, administratifs, techniques, patients, fournisseurs des solutions logicielles qui porteront les échanges des données de santé déployées pour les usagers.

Le collectif condition de la réussite

Lors d'une intervention à distance, Dominique Pon, Responsable ministériel au numérique en santé, a insisté sur l'importance de jouer le jeu collectivement sur le terrain. Un message également repris en conclusion par Pascal Durand, de l'ARS Occitanie : les moyens sont massifs, la volonté forte mais pour réaliser cette ambition il faut également une approriation collective de la démarche. Le directeur des projets et du premier recours a précisé ce qui définira la réussite : un impact positif dans la prise en charge et dans la prévention.

L'ambition du Ségur numérique

Le volet numérique du Ségur s’inscrit dans le cadre de référence de la feuille de route du numérique en santé avec l’objectif d’agir comme un accélérateur pour :

  • Généraliser le partage fluide et sécurisé des données de santé, en mettant les citoyens en capacité d’être acteurs de leur santé et en améliorant de cadre de travail des professionnels de santé
  • Accélérer significativement la feuille de route du numérique en santé, en passant de 10 millions à 500 millions de documents médicaux échangés d’ici 2 ans
  • Fédérer l’ensemble des acteurs des secteurs sanitaire, médico-social et social (ville, hôpital, établissements et services sociaux et médico-sociaux au travers de cas d’usage précis : partage des données de santé, comptes rendus de radiologie, compte rendus de biologie, documents de sortie hôpital (prescriptions, lettres de liaisons, comptes rendus opératoires, …) échangés par messagerie de santé ou transmis au Dossier Médical Partagé (DMP) et indexés sur l’Identité Nationale de Santé (INS) dite qualifiée.

La déclinaison régionale autour de 4 axes et 11 objectifs

La feuille de route régionale en version de travail est articulée autour de 4 axes, incluant un ou plusieurs objectifs :

  • Sensibiliser et acculturer les acteurs à l'échange et au partage des informations de santé
    • Sensibiliser et informer l'écosystème sur l'échange et le partage de données de santé
    • Participer activement à la promotion et à l’accompagnement des citoyens pour l’utilisation de Mon espace santé

  • Accélérer l'équipement des professionnels et des structures
    • Contribuer à l’accélération du déploiement des solutions référencées Ségur

    • Accompagner les acteurs de santé à l’identitovigilance

    • Poursuivre le raccordement des acteurs de santé à la Messagerie Sécurisée de Santé et promouvoir les usages

    • Accompagner les acteurs de santé à l’alimentation du DMP

    • Promouvoir le recours à Pro Santé Connect

    • Généraliser l'enregistrement dans le RPPS+

  • Accompagner les acteurs dans les territoires pour développer les usages
    • Engager les ES dans le dispositif de financement forfaitaire à l'atteinte de cibles d'usages SUN-ES

    • Engager les ESMS dans le dispositif ESMS numérique

  • Contribuer à l'effort de renforcement de la cybersecurite

    • Promouvoir et suivre les dispositifs et exercices de continuité d'activité

Les prochaines étapes

Les ateliers d'intelligence collective qui ont ponctué la journée de concertation régionale vont permettre d'enrichir la version de travail de la feuille de route régionale 2021-2023 avant publication par l'Agence Régionale de Santé d'Occitanie