La Haute-Garonne pilote pour le lancement de "mon espace santé" !

L’espace numérique de santé -Mon espace santé - sera ouvert aux usagers de Haute-Garonne dès juillet 2021.
 

Chaque citoyen disposera de son espace numérique individuel pour y stocker ses informations médicales et les partager avec les professionnels de santé qui le soignent. Cette nouvelle plateforme lui permettra d’accéder et de donner accès à ses données de santé en toute sécurité pour être mieux soigné.

Avant un déploiement national à partir de janvier 2022, les citoyens de la Haute-Garonne pourront l’utiliser en avant-première, avec une version partielle des services. Cette phase pilote sera lancée en juillet 2021 dans trois départements "test" (la Haute-Garonne mais aussi la Loire-Atlantique et la Somme). 4 millions d’usagers testeront au quotidien les services du Dossier Médical Partagé et la messagerie sécurisée entre les professionnels de santé et les usagers.

Début juillet, les usagers de Haute-Garonne recevront donc chacun un e-mail ou un courrier relatif à la création de Mon espace santé et contenant un code provisoire individuel et confidentiel. Ils pourront ensuite se rendre sur le site monespacesante.fr pour procéder soit à l’activation de Mon espace santé, soit à l’opposition à son ouverture automatique. Au bout d’un mois, sauf opposition explicite de la part de l’usager, son espace sera automatiquement créé.

Quatre services de Mon Espace Santé

  • Le Dossier Médical Partagé : "carnet de santé en ligne" qui permet de stocker les informations de façon sécurisée : traitements, résultats d’examens, antécédents médicaux, compte-rendu d’hospitalisation… et de les partager avec les professionnels de santé pour améliorer le suivi médical, en particulier en cas d’urgence. Le DMP est enrichi en documents médicaux par l’usager et surtout par les professionnels de santé et les établissements. Il reste consultable par les acteurs de santé autorisés.
  • La messagerie sécurisée pour recevoir des informations personnelles en toute confidentialité en provenance de l’équipe de soin de l’usager.

  • L’agenda de santé pour enregistrer tous ses rendez-vous médicaux. L’agenda agrège les rendez-vous médicaux passés et à venir. Il va notamment permettre de recevoir des rappels personnalisés pour les vaccins et dépistages recommandés.
  • L’accès à des applications utiles pour la santé, sélectionnées et certifiées par l’État, compatibles avec Mon espace santé et rassemblées dans un catalogue. Ce seront des applications développées par les acteurs publics ou privés, nationaux ou locaux, dans les domaines de la santé et du bien-être. L’usager sera le seul à décider des services qui peuvent accéder en lecture et en écriture à son compte Mon espace santé. Il devra donner son consentement libre et éclairé à cet échange de données.

Mis à la disposition par l’État et l’Assurance Maladie, le site monespacesante.fr. sera accessible à tous et compatible avec tous les terminaux (smartphones, tablettes, ordinateurs). Sa sécurité et la protection des données personnelles sont garanties par l’État, la CNIL, et la Cnam.  Une application mobile sera également disponible.

Réussir ensemble Mon espace santé

L’Espace numérique de santé "Mon espace santé" est attendu par la population selon un sondage* réalisé en juillet 2020, avec un accueil favorable de 8 Français sur 10, dont 1 sur 4 est très favorable. Pour les Français, selon cette enquête, Mon espace santé va permettre une meilleure collaboration entre les professionnels de santé (84%), une pleine prise en main de leur santé (77%), de meilleurs rapports humains avec leurs médecins (61%) et un meilleur accès au système de soin (73%).

La délégation ministérielle au numérique en santé s’est lancée dans un grand Tour de France de webinaires pour présenter Mon espace santé et mobiliser la communauté santé et e-santé.

"Nous réussirons l’espace numérique de santé ensemble, si chacun s’engage et fait sa part : les pouvoirs publics qui garantissent le cadre éthique et réglementaire et qui construisent le socle technique sécurisé de cette plateforme, les industriels qui doivent mettre à niveau leurs logiciels pour les rendre conformes, ergonomiques, intéropérables, les start-up qui doivent proposer des services numériques de santé innovants intégrés à l’espace numérique de santé, les professionnels et les établissements de santé qui doivent jouer le jeu du partage des données de santé entre professionnels et avec leurs patients, et bien sûr les citoyens eux-mêmes qui doivent s’approprier Mon espace santé, aidés par leurs proches ou par des accompagnants numériques, pour ceux qui sont moins à l’aise avec le digital. Chacun participant a ainsi à construire notre système de santé de demain tout en pérennisant nos valeurs souveraines, citoyennes et humanistes."

Dominique Pon, Responsable ministériel au numérique en santé - Ministère des Solidarités et de la Santé. 

 

Informations et Extrait du dossier de la présentation « Mon espace santé » fin avril 2021. 

* Étude quantitative réalisée auprès d’un échantillon de 2100 répondants représentatifs de la population de France métropolitaine âgée de 18 ans et plus, en termes de genre, âge, région, CSP et de catégorie d’agglomération (source : INSEE). L’échantillon a été́ interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Le terrain a été́ réalisé́ via le panel d’OpinionWay du 17 au 30 Juillet 2020.