Le Ségur Numérique en Occitanie

Le programme Ségur Numérique inclut des financements, le déploiement des services socles et l'accompagnement aux usages. Il est décliné en Occitanie par l'ARS, la CPAM et le GRADeS e-santé Occitanie.

Les objectifs du Ségur Numérique

Visuel Ségur de la santé avec les professionnels de santé

Le Ségur de la santé est un projet ambitieux porté par le ministère des Solidarités et de la Santé.

L’objectif du volet numérique est double :

  • généraliser le partage fluide et sécurisé des données de santé entre professionnels de santé et usagers
  • accélérer la feuille de route du numérique en santé.

L’ambition est donc de mieux prévenir, mieux soigner et de mettre les usagers et professionnels de santé acteurs de la santé.

Des investissements massifs

Ce développement numérique s’appuie sur plus de 1,4 milliard d’euros pour le secteur sanitaire sur trois ans, ainsi que 600 millions d’euros pour le secteur médico-social sur 5 ans.  Cet investissement historique vise à accélérer la modernisation, l’interopérabilité, la réversibilité, la convergence et la sécurité des systèmes d’information en santé.

Qui est concerné ?

Le Ségur de la santé implique une transition numérique pour tous les acteurs de l’offre de soin dans une logique commune. Les secteurs d’activité sont catégorisés dans six couloirs car chacun a des spécificités numériques (données, flux de travail, etc…).  

Les 6 couloirs sanitaire et médico-social

HôpitalHôpital
Médecin de villeMédecin de ville
Biologie médicaleBiologie médicale
RadiologieRadiologie
OfficineOfficine
Médico-socialMédico-social

Les porteurs de projet en Occitanie

Pour accompagner les structures de santé et médico-sociales dans ce virage numérique, plusieurs acteurs sont coordonnés :

  • L'ARS (Agence Régionale de Santé)
  • Le GRADeS (Groupement Régional d’Appui au Développement de l’e-Santé) e-santé Occitanie
  • La DCGDR (Direction de la coordination de la gestion du risque)  et les CPAM (Caisse Primaire d’assurance maladie) départementales

Les acteurs régionaux sont accompagnés par les acteurs nationaux, à savoir l’ANS (Agence du Numérique en Santé), le ministère des solidarités et de la santé ainsi que l’assurance maladie.

 

Projets en cours au sein du GRADeS Occitanie

Nos équipes sont sur le terrain pour accompagner les acteurs de l’offre de soin dans cette transition numérique. Nous vous proposons :

 

Les financements

Système ouvert et non sélectif

Le financement SONS (système ouvert non sélectif) est un mécanisme d’achat pour compte au bénéfice des acteurs de l’offre de soins. Les éditeurs/industriels sont donc financés directement via ce dispositif pour développer des solutions logicielles conformes aux exigences Ségur. Pour obtenir ces financements, les éditeurs doivent être référencés auprès de l’ANS.

En savoir plus

Ségur des usages numériques en établissement de santé

Ces financements ont pour objectif d’accompagner les acteurs de l’offre de soin dans la transformation de leurs usages. Ces financements forfaitaires sont conditionnés à l’atteinte de cibles d’usage.

En savoir plus

Convention médicale pour les médecins libéraux

Cet avenant 9 (juillet 2021) vise 4 objectifs dont celui d'accompagner le virage numérique de la médecine de ville.
L’avenant 9 va accompagner financièrement les médecins libéraux dans l’usage des outils numériques : le volet médical de synthèse (synthèse médicale du patient, indispensable pour la coordination des professionnels entre la ville et l’hôpital), la messagerie sécurisée entre professionnels et patients, la e-prescription, l’application carte Vitale... Les médecins seront également incités à alimenter le DMP, afin que le patient ait accès à l’ensemble de son dossier (prescriptions, bilans, etc.) dans Mon espace santé.

En savoir plus

Le programme ESMS numérique vise à généraliser l’utilisation du numérique dans les établissements et services médico-sociaux (ESMS). Il repose principalement sur le déploiement d’un dossier usager informatisé (DUI) pour chaque personne accompagnée.

En savoir plus