Première démarche de mesure de la qualité de vie et conditions de travail (QVCT)

Après deux années de croissance importante des effectifs et de transformation interne, le Groupement a lancé une démarche de mesure de la qualité de vie et des conditions de travail (QVTC). Les résultats indiquent une forte implication et une satisfaction globale supérieure à 8/10.
 

En amont de la semaine pour la Qualité de Vie au Travail (QVTC) 2022, qui se déroulait mi-juin, les agents du Groupement ont été invités à s’exprimer, anonymement, sur leur perception sur plusieurs thèmes (le Groupement, leur travail, le management, de l’équipe, leurs conditions de travail, le télétravail, la satisfaction globale). Le contexte post-covid commun à toutes les structures se cumule, au Groupement, avec celui du programme Ségur et a entraîné des changements importants : taux de croissance des effectifs de 47% en 2021 (rapport d’activités 2021), réorganisation interne, développement du télétravail, introduction du flex-office… Il était donc particulièrement important de mesurer la perception interne de la qualité de vie au travail. Et les agents ont répondu puisque le taux de participation atteint les 70% malgré un temps moyen de remplissage du questionnaire proche d’une heure !

 Les résultats de la première enquête interne au GRADeS Occitanie sont globalement très positifs, tout en faisant émerger quelques axes d’amélioration. 95 % des collaborateurs interrogés souhaitent poursuivre leur parcours professionnel au GRADeS.

Une forte adhésion au Groupement

L’implication des collaborateurs, la satisfaction par rapport aux relations avec les collègues et à l’image du Groupement sont relativement élevées (en moyenne proche ou supérieure à 8/10). Leur adéquation par rapport à nos valeurs est encore meilleure (près de 8,8/10) ! Les participants ont pu citer spontanément les valeurs de l’organisation, en mixant nos engagements vis-à-vis de nos clients (écoute, réactivité, simplicité) et nos valeurs dans l’organisation interne (service client, agilité, bienveillance) et en ajoutant « accompagnement ».

Sur ce thème, le questionnaire ouvrait la porte aux demandes et, effectivement, les agents ont aussi exprimé leurs attentes, principalement une demande d’engagement plus important sur des sujets RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) : protection de l’environnement, accessibilité des services et promotion de la santé, inclusion.

Les sources de motivation se trouvent aussi dans le sentiment d’utilité aux professionnels de santé, la qualité du travail, l’avancement de la e-santé ou encore la diversité des missions.

L’autonomie et l’intégration dans l’équipe sont nos points forts

Premier motif de satisfaction (8,5/10) : l’autonomie ! Les relations avec le manager de proximité sont appréciées, particulièrement concernant l’écoute et la confiance, ainsi que l’accès à la formation. Les agents se déclarent intégrés dans leur équipe, satisfaits de leur place et de l’ambiance.

La satisfaction globale concernant les conditions de travail est élevée (8,4/10) mais un axe d’amélioration sur le nombre de salles de réunion ressort clairement. Les résultats confirment aussi une difficulté identifiée concernant la charge de travail et les délais.

Cette démarche a vocation à se pérenniser, avec une enquête annuelle.