TéléO, la nouvelle plateforme régionale de télémédecine

Les services régionaux de télémédecine en Occitanie s’appuient sur une nouvelle plate-forme : TéléO. La migration des usages actuels sera effectuée durant l’année 2020 pour environ  600 structures et 5000 utilisateurs. De nouveaux usages seront développés.
 

Le projet de convergence des 3 applications de télémédecine vers une plateforme unique a franchi une étape décisive fin 2019 avec la sélection du prestataire. Le marché a été remporté par NEHS Digital (ex-ACETIAM), acteur majeur de la télémédecine en France. La solution retenue est fullweb (SaaS), accessible depuis différents supports (PC, tablette, téléphone portable).

Cette nouvelle plate-forme, TéléO, répond à plusieurs objectifs :

  • couvrir l’ensemble des usages actuels de manière plus efficiente
  • répondre aux nouveaux usages de la télémédecine
  • inscrire ce nouvel outil dans notre cadre d’urbanisation régional et la feuille de route numérique en santé #MaSanté2022
 

Conserver les usages actuels et ouvrir à de nouvelles spécialités

Téléo permettra aux utilisateurs actuels, entre autres les urgentistes, les médecins spécialistes (gériatres, neurologues, radiologues, …), les équipes soignantes des EHPAD, les professionnels de santé des maisons et centres de santé, de disposer d’un outil plus performant pour leurs pratiques de télémédecine, notamment dans le cadre des projets de Télé-AVC, télé-urgences, et télémédecine pour les personnes âgées (PÂSTEL).

L’accès à un formulaire de demande d’avis générique pour des usages polyvalents programmés va également soutenir le déloppement de la télémédecine pour d’autres spécialités (endocrino-diabétologie, cardiologie, etc.).

 

Converger vers un outil unique pour un service plus efficient

L’existence de 3 applications différentes pour des usages similaires, liée à la fusion entre les deux anciens Groupemements e-santé de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon, limitait fortement les possibilités d’évolutions de nos solutions pour optimiser les pratiques de télémédecine à travers la région Occitanie et engendrait des coûts conséquents.

Les 3 applications existantes sont :

  • À l’Ouest
    • SIT (s’appuie sur les passerelles Carestream), positionné sur les actes de télémédecine impliquant de l’échange d’imagerie
    • SYNAPSES (Inovelan), plateforme utilisée dans le cadre de la prise en charge des Personnes Agées
  • À l’Est,
    • PLF 189/ Covotem, plateforme Maincare rassemblant tous les usages

 

Mener le projet de migration en 2020

La migration des usages vers la nouvelle plateforme de télémédecine TéléO nécessite d’importants travaux préparatoires qui seront menés durant l’année 2020 à partir du mois de septembre.

Dans un premier temps, plusieurs groupes de travail vont définir les formulaires d’échange pour les différentes spécialités couvertes. En parallèle les passerelles d’imagerie seront déployées dans les établissements producteurs d’imagerie. Les comptes utilisateurs des anciennes plateformes seront ensuite migrés vers la nouvelle solution.

Les utilisateurs commenceront à utiliser TéléO par séquences, en regroupant les sites requérants et requis. Des formations en présentielles seront planifiées sur certains sites, et des outils de e-learning seront proposés afin d’optimiser l’accompagnement au changement.

 

NEHS Digital, lauréat de l’appel d’offres pour le marché de "mise à disposition et maintenance d’une solution de télémédecine"

La phase d’expression des besoins a été menée avec les utilisateurs de la région avec notamment 1 groupe de travail Urgence et 1 groupe de travail Généraliste comprenant 3 ateliers par thématique sur les mois de mai et juin afin de détailler notre cahier des charges selon leur besoins.

Le marché avec un tour de négociation a été initié au mois de juin pour un choix du prestataire fin décembre. Il s’agissait d’une procédure concurrentielle avec négociation comprenant :

  • Un appel à candidature qui nous a permis de présélectionner 4 candidats
  • La publication du Cahier des Charges début septembre
  • Des séances de démonstration et négociation avec chacun des prestataires avant de recevoir les offres finales en décembre 2019