Accueil > Espaces utilisateurs > TéléO > Etablissements de santé > AVC aigu > Découvrir les usages
Pour quels usages ?
Pour quels usages ?

Ce module permet la prise en charge de l’AVC en phase aigüe à l’aide d’une téléexpertise ou d’une téléconsultation

Qui l'utilise ?
Qui l’utilise ?

Les établissements disposant d’un Service d’Accueil des Urgences (SAU) et les établissements de recours dotés d’une Unité Neuro-Vasculaire

Comment ?
Comment ?

Ce module permet la prise en charge de l’AVC en phase aigüe à l’aide d’une téléexpertise ou d’une téléconsultation

Chiffres clés 2022

XX

Des utilisateurs témoignent

icone bulle
Dr. Franck Labarrere, médecin urgentiste au Centre Hospitalier Intercommunal CHIVA en Ariège (09)

L’usage de la télémédecine est donc un réel enjeu pour faciliter la prise en charge urgente des AVC en phase aigüe et obtenir ainsi un avis rapide des neurologues spécialistes. La décision thérapeutique, adaptée aux symptômes du patient, doit en effet être donnée dans les heures qui suivent la prise en charge du patient. Les attentes de la télémédecine et l’usage d’un outil rapide, confidentiel et sécurisé sont donc réellement décisifs.

Dr. Franck Labarrere, médecin urgentiste au Centre Hospitalier Intercommunal CHIVA en Ariège (09)
icone bulle
Dr. Louis Fontaine, Neurologue au CHU de Toulouse

Son utilisation est cruciale, car elle permet de rendre un avis spécialisé en urgence et de statuer sur la prise en charge de patients admis à la phase aigüe de l’AVC dans un centre ne disposant pas d’unité neuro vasculaire. Elle permet également de décider avec les neurologues présents en UNV territoriale du transfert de patients en vue d’une éventuelle thrombectomie mécanique.

Dr. Louis Fontaine, Neurologue au CHU de Toulouse

D’autres offres peuvent vous être utiles

Offre Orientation
Offre Coordination
Offre Télésanté & imagerie